Connaissez-vous Chamalières ? Cette petite ville de moins de 20000 âmes, située à proximité directe de Clermont Ferrand, reçoit ses adversaires sur son stade planqué dans la forêt du Colombier à 600m d’altitude.

Pour le point tourisme, on va s’arrêter là. Ce club est promu en N2 cette saison après son titre en N3 Auvergne Rhône-Alpes à la surprise générale la saison dernière.

Avec un budget inférieur à 300000€. il vient de jouer un vilain tour au MHSC… et à toute la Région par dommages collatéraux.

Chamalières s’est en effet imposé 1-0 face à la réserve de Montpellier samedi, et vient de sortir de la zone rouge avec ses petits moyens et son synthé utilisé par 22 équipes.

Rajoutez-y la victoire d’Andrézieux et la conclusion est simple : Montpellier HSC II est désormais relégable dans ce groupe C de N2.

Une place de relégable, ajoutée à celle de la réserve du Nîmes Olympique, lanterne rouge et à nouveau battue ce samedi à Monaco (3-2) dans le groupe D malgré un doublé de Denkey.

Si cette situation venait à perdurer, tous les niveaux de la Ligue Occitanie s’en retrouveraient impactés.

En effet, deux descentes de clubs de la région de N2 en N3 contre une seule montée, celle du futur champion de N3, provoqueraient un « surnombre », qui imposerait l’application de l’article descente supplémentaire.

A ce petit jeu de dominos, voilà ceux qui y perdraient des plumes…

En cas de double descente de N2 vers la N3 :

  • il y aurait 4 descentes de N3 vers la R1
  • le moins bon dixième de R1 serait retrogradé en R2
  • le moins bon dixième de R2 serait retrogradé en R3
  • les deux moins bons dixièmes de R3 serait retrogradés en Départemental 1 de leur district respectif.

Et bien entendu, par le même principe, les districts qui connaissent des descentes de R3 doivent aussi recomposer avec des descentes supplémentaires pour conserver leurs groupes à 12 ou au nombre fixé par les textes…

La semaine dernière, certains d’entre vous avaient d’ailleurs été surpris par des modifications dans les « couleurs » dans les classements dans les districts de la Haute Garonne et du Gers.

En effet, les gersois Pavie et Touget sortaient de la liste des relégables au détriment des clubs de la Haute Garonne Eaunes Labarthe et Mabroc.  Ce qui amenait des descentes en moins dans toutes les séries du 32, à l’inverse, autant de descentes supplémentaires à tous les niveaux du District 31.

Vous y voyez plus clair ? En attendant, espérons que le MHSC, qui reçoit des adversaires directs au maintien dans les prochaines semaines, se sortira rapidement de la zone rouge.

Pour l’instant, ça peut grincer du côté de Aigues Mortes (N3), Portet (R1), Castelnaudary (R2) ou encore Pavie (R3), qui font les frais, temporairement, du trou d’air auvergnat du MHSC.

A suivre de près…