1. Bonjour Sébastien et Jérôme et merci beaucoup d’avoir pris un peu de temps afin de répondre à nos sollicitations. Sébastien, vous retrouvez le poste d’entraineur, avec qui plus est Jérôme, un ami de longue date pour vous seconder. Qu’est-ce qui vous a séduit dans le projet du Balma Sc et quels sont vos objectifs à court et moyen terme ?

   S-M : Balma SC est un club important de la région toulousaine, évoluant en N3, avec une vraie structure de travail et des équipes de jeunes performantes. C’est un projet très intéressant personnellement qui me permet de retrouver un niveau de pratique en phase avec mes ambitions d’aujourd’hui. L’Objectif étant de construire un projet sur le moyen terme en essayant de s’appuyer sur la formation pour construire un groupe compétitif capable de bien figurer dans ce championnat très compliqué. Le plaisir est d’autant plus grand, que je vais  travailler avec mon ami, Jérôme Lambert. Arrivant dans un nouveau club, il était important pour moi de construire un staff me permettant de travailler en confiance mais également avec des gens de qualités, que ce soit humainement et sportivement. Je n’oublie pas Jean-Michel Bigou, qui m’a rejoint également et qui m’aide énormément au quotidien. Je pense vraiment que ce staff est complémentaire.

  • Il est amusant de vous avoir connu tous les deux en tant que coéquipiers et aujourd’hui de vous voir endosser les responsabilités de coachs ensembles. Le choix du binôme s’est-il fait spontanément ?

    S-M : Cela faisait un certain temps que l’on se disait qu’il serait intéressant que l’on puisse travailler ensemble. Nous nous connaissons par cœur et nous nous complétons. Nous sommes très ami dans la vie mais il était important que l’on définisse bien les choses ensemble. Ce n’est jamais évident car il y a un numéro 1 et un adjoint avec des rôles différents mais complémentaires. Mais travailler avec des gens intelligents, c’est plus facile donc aujourd’hui, c’est un réel plaisir de bosser avec Jérôme. Il est très disponible, investit et performant dans son rôle.

   J-L : Personnellement, je n’ai pas hésité une seconde à travailler avec « mimi », qui est un ami très proche. Nous avions parlé du sujet à plusieurs reprises et nous voulions en faire l’expérience.  Le fait de se retrouver à balma, qui est une référence dans la région, notamment en ce qui concerne les catégories de jeunes, est une réelle plus-value pour nous.

  • Force est de constater que ça marche, vous faites un début de saison canon. Vous occupez aujourd’hui la troisième place du classement de National 3, seuls invaincus avec le leader Canet en Roussillon F.C qui s’est imposé samedi chez son dauphin Fabrègues 3 buts à 2. Pour vous match ce fut plus accroché , partage des points 0-0 chez vous contre l’AS Muret. Pouvez-vous nous livrer votre sentiment sur ce match qui fait de vous la meilleure défense du championnat?

      S-M : Ce qui a de sûr, c’est qu’on ne regarde ni les confrontations des autres équipes, ni le classement. Le début de saison est plutôt réussi d’un point de vue comptable, mais je sais que mon groupe est encore très perfectible. En effet, on doit être plus constant sur 90 minutes et notre marge de progression est là. Après, nous savons combien ce championnat est difficile donc l’objectif est de prendre des points à chaque rencontre comme samedi face à une équipe taillée pour jouer les premiers rôles.

 J-L :. Ce match nous l’avons dominé dans l’ensemble, avec une très bonne rigueur défensive de l’ensemble des joueurs, et d’ailleurs L’ AS Muret ne s’est créé aucune occasion nette…En revanche nous avons encore beaucoup de travail dans le domaine de la finition pour concrétiser nos bons enchaînements offensifs. Tout ça reste très positif dans l’ensemble sur les 5 premiers matchs et nous n’avons pas la prétention de regarder vers le haut du classement pour le moment…

  •  L’actualité du weekend c’est le 4eme tour de coupe de France, vous rencontrerez Foix qui évolue en R2 poule D . Nous connaissons tous votre tempérament de gagneur, c’est une compétition que vous ne négligerez pas ?

  S-M :   C’est un des objectifs que nous a fixé le président mais c’est aussi une compétition qui me tient à cœur. En effet, le groupe doit être conscient qu’une aventure en coupe de France peut renforcer notre dynamique positive, permettre de donner du temps de jeu à l’ensemble du groupe et continuer à gagner. Donc oui, c’est une compétition que nous allons jouer à fond et ainsi éviter les mauvaises surprises.

  J-L : La coupe de France est une compétition très importante pour Balma et pour nous coachs, elle ne sera pas négligée. Nous irons à Foix avec beaucoup de sérieux et d’humilité, les fuxéens ont les moyens de nous causer beaucoup de problèmes si nous n’y mettons pas les ingrédients suffisants.

  • Afin de clôturer notre interview et pour souligner votre retour a Foix, la triste « affaire Luzenac » a pris une tournure inattendue fin Août avec cette décision de la cour d’appel de Bordeaux . Joueur, capitaine puis entraîneur emblématique du club, tous les deux d’ailleurs, vous avez forcement gardés une forme de tendresse pour ce club , pouvez-vous nous donner votre ressentiment chacun son tour sur les suites futures de l’affaire ? Vous imaginez vous peut-être les rencontrer en championnat de N3 qui sait.

 S-M : C’est un club qui a, bien sûr, une place particulière pour moi. Je leur souhaite bien sûr le meilleur sportivement. Pour le reste, je vais regarder ça avec un certain recul car malheureusement personne ne peut dire ce qu’il va se passer et si seulement quelque chose va se passer. 

 J-L : En effet j’ai une vraie tendresse pour le club de Luzenac et je leur souhaite le meilleur pour les saisons à venir, je serai heureux que le jugement final de «l’affaire » leur permette de retrouver le niveau national afin de pouvoir à nouveau les affronter.

Foot-Occitanie.com vous souhaite à tous les deux ainsi qu’au sporting club de Balma, toute la réussite possible dans vos nouvelles fonctions, votre projet sportif et vous remercie pour ce petit entretien.